vendredi 3 décembre 2010

Aux origines de la musique kabyle, l'achewiq.

Chant traditionnel et poétique de Kabylie, l'achewiq-littéralement "prélude"-est l'apanage des femmes. Sorte de blues,  elles expriment  à travers ces chants les sentiments de joie, de peine, de deuil ou d'amour.  Elles dénoncent également l'injustice et les malheurs qu'elles subissent. C'est un chant qui vient du plus profond de l'être et est issu d'un héritage vieux de plusieurs siècles.
Il porte divers noms selon les régions: ahelil à Timimoun dans le grand Sud, Izlwèn au Mzab, ou encore Srawi dans la région de Sétif.  C'est un chant exécuté très souvent sans instrument de musique, autrement dit a capella même si  Marguerite-Taos Amerouche avait choisi un accompagnement musical. Celle-ci, inquiète de la déperdition du patrimoine algérien, a d'ailleurs effectué un véritable travail de collecte de chants kabyles.
L'achewiq compte plusieurs genres: thurarine, chants et comptines pour enfants; achewiq nat lalith, chants de naissance; asbougher, complaintes ou encore achewiq adheker, chant funèbre; il accompagne tout les moments de la vie.
C'est de l'achewiq que dérive la chanson kabyle, qui elle même influencera grandement d'autres genres musicaux tels que le shaâbi algérois.
Parmi celles qui représentent bien actuellement ce style de musique, on compte la chanteuse kabyle Chérifa.





Voici un exemple d'achewiq de Marguerite-Taos Amerouche, traduit en français. (Cf. sources).
Les mirages de l’espoir en chants
«L’appel à la joie»
Ô toi, dont j’ai partagé la joie, viens !
Rends-moi la joie que je t’ai donnée
Depuis longtemps, depuis trop longtemps
Nous étions sur le versant de l’ombre
Mais la lune vient d’éclore
Déjà, sa clarté nous inonde»

Marguerite Taos Amrouche
Chant numéro 3 du disque Chants berbères de Kabylie Aubade rituelle, style asvou’rer Primé en 1967 par l’Académie du disque français.
Dans la vidéo chant de guerre interprété par Taos Amrouche:


Autre exemple d'achewiq:


Sources:
-Article du journal Le Midi Libre du 2/12/09 sur La force d'Achewiq dans le patrimoine berbère, par Kahina Hammoudi, à l'occasion du Colloque International "Anthropologie et musique" organisé par le CNRPH.  
-Article du journal El Watan, Notes pour l'Achewiq, du 27/11/10 par Fatma Flora Mouheb.
-http://fatmafloramouheb.musicblog.fr/p/profil/